Thatgamecompany et la frustration

J’ai récemment entendu parler sur Nolife d’un développeur de plus en plus connu de par ses oeuvres vidéo ludiques clames et reposantes, loin de ce qui se fait habituellement dans les jeux vidéos : thatgamecompany.

Loin des scores, du challenge et de la compétition (comme en salles d’arcade notamment), leurs jeux offrent une vision totalement différente du support  jeu vidéo. Ils sont simples à prendre en main, n’imposent pas vraiment d’objectifs précis, et proposent des univers plutôt oniriques. En somme, leurs jeux sont au jeu vidéo ce que les anime iyashikei sont à l’animation japonaise. Pas de grande histoire épique, ni d’ennemis ou encore de game over mais juste des univers et des ambiances extraordinaires à savourer à son rythme.

Flower.

Flower est sans doute le premier jeu de ce développeur dont j’ai entendu parler. Il me semble que c’était en regardant un épisode de Chez Marcus justement consacré au jeu. J’ai été totalement ébloui par le calme, la douceur et la grande beauté dégagée par ce petit chef d’oeuvre comparable à un tableau animé dans lequel on aimerait rester toujours plongé.

Dans Flower, le joueur contrôle… le vent, qui doit diriger des petits pétales de fleurs pour ramener à la vie les endroits où les fleurs dépérissent. On fait évoluer sans cesse positivement cet univers dans lequel on est plongé, et ce doit être très gratifiant.

Ce doit être, parce que malheureusement, je n’ai pas de PS3 et Flower… n’est trouvable que sur le PSN. Et je trouve ça très dommage. On en vient donc à cette frustration que j’évoque dans le titre. On touche là au principal défaut du développeur : ils ne travaillent plus que sur la console de Sony, éclipsant totalement la plate-forme sur quoi tout a commencé : le PC.

Ainsi, leur prochain jeu, Journey, sera exclusif à la PS3. Je n’ai appris que très récemment le nom du développeur, via la chaine Nolife une fois encore, qui justement présentait un petit reportage sur le prochain titre de thatgamecompany. Et ce reportage m’a fait vraiment baver jusqu’à plus soif ! L’ambiance qui se dégage des images du jeu est unique. C’est typiquement le genre d’ambiance que j’aime, je dirais même plus que je surkiffe. Mais voilà, je n’ai pas de PS3, et c’est très dommage.

Journey

Mais hélas, il faut faire des choix. La Xbox 360 a aussi plein de bons jeux (des shmups, des RPG, yup !), et c’est vers elle que je me suis tourné. Alors voyons un peu ce qu’on a de thatgamecompagny sur le PC :

-la version originelle, flash, de flOw. J’ai découvert ce jeu encore plus récemment, quand je me suis dit : « Et si j’essayais un de leur jeu ?! ». Je suis donc allé sur la site et j’ai découvert flOw, ce jeu qui consiste à contrôler une petite bête aquatique microscopique qui doit manger les autres petites bêtes et évoluer. Hélas, voilà que vient frapper à la porte de ma tête ce monstre du nom de frustration, me disant froidement de sa petite voie aigüe insupportable : « Ahah, mais tu vois mon cher, ce n’est qu’une démo. Le jeu, le vrai, il est… sur la PS3 ! Hinhinhinhin ! » En effet, après le succès de ce petit jeu sur Internet, un contrat fut passé avec Sony, entrainant les conséquences que l’on connait. Je conçois qu’un tel contrat est une véritable aubaine, mais le only PS3 est quelque peu refroidissant du côté des joueurs comme moi, qui n’ont pas la machine à gaufres de Sony.

A part, ça le jeu est de toute façon très sympathique. Il n’y a aucune difficulté, aucune frustration (oh oh oh) : c’est un jeu calmant, zen. Si une bébête nous résiste, on peut sans problème continuer pour se frotter à ce qu’on sait manger. Parfois, certaines bestioles demandent vraiment de l’acharnement pour en venir à bout, en particulier le boss de fin de niveau. Dans cette version démo, on ne peut aller plus loin que le second niveau. Pour découvrir le jeu dans son intégralité, et avec de jolis habits HD, il faut se tourner vers la version PSN, dont voici une jolie petite capture d’écran :

flOw.

-et enfin, on a Cloud, un jeu où on joue avec les nuages et où on les manipule pour les faire prendre la forme que l’on souhaite, ou encore où on fait tomber la pluie. Je crois que c’est leur premier jeu. (Sorti la même année que flOw version flash en fait.) Il est gratuit et pour le PC seulement, et j’y joue actuellement. Les commandes ne sont pas évidentes (il faut penser en trois dimension, ouch) mais l’aspect calmant et reposant est là. Et j’ai même réussi à faire quelques petites choses, ce qui est très gratifiant.

Cloud.

Voilà tout. Maintenant, je n’ai qu’une question à propos de ce développeur : quand est-ce que thatgamecompany reviendra sur le PC ? S’il y a bien un défaut à ce développeur, le voilà : on ne le retrouve pas sur toutes les plate-formes, mais juste sur UNE, et pas la plus grande. Et d’ailleurs, j’ai même une question subsidiaire : Est-ce que thatgamecompany portera ses jeux déjà sortis sur PC à l’avenir, voir sur d’autres consoles ?  Je crois que ces questions résument bien mes attentes vis-à-vis de ce développeur et je crois bien que je ne suis pas le seul à attendre de tels gestes de sympathie, permettant à tous de pouvoir rêver et voyager dans ces utopies vidéo-ludiques, ces ovnis nous emmenant loin, bien loin d’ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s