De l’amour que je porte à un lit douillet et une bonne tasse de thé bien chaud !

Je l’avais dit que j’écrirais cet article !

Car il est vrai qu’un lit bien douillet avec une tasse de thé, c’est génial pour se détendre.

Je vais vous faire une confidence : je n’ai jamais fait ça, c’est à dire prendre ma tasse de thé et aller dans mon lit.

Et ça me tente tout de même beaucoup.

D’ailleurs ça fait longtemps que je n’ai pas bu de thé, alors que les placards en sont plein…

Comme vous le remarquez, j’écris peu en ce moment, pour la simple et bonne raison que je n’ai pas grand chose à écrire.

Je pourrais faire des articles sur les shoot’em up auquel je joue sur ma PS2, mais j’estime ne pas avoir assez joué pour l’instant.

Ah et puis je pourrais faire un article sur Okami aussi, car j’ai fini le jeu.

Seulement… sur la version Wii, il n’y a pas… de crédits de fin !

My god, c’est très important les crédits de fin ! Peut-être pas pour un jeu d’arcade, comme un jeu de combat ou un shmup, mais pour une aventure merveilleuse que celle d’Okami, les crédits de fin sont indispensables.

La cause est très bien expliquée ici.

Ca m’a un peu déçu, alors pour me consoler, j’ai acheté la version originale d’Okami, pour la PS2.

Je suis actuellement en train d’y jouer, et j’écrirais sûrement un article sur cette magnifique oeuvre quand je l’aurais fini.

Soit dit en passant, je trouve la version PS2, donc originale, meilleure que son portage sur la Wii, et pas seulement par rapport au crédits et puis tout ça, mais par rapport aussi à certains détails divers, comme par exemple ma préférence pour la manette PS2 plutot que les machins de la Wii, ou d’autres choses minimes.

Il s’agit de toute façon du même jeu, de cette même merveille géniale qu’est Okami, une perle inestinable à mes yeux.

Mis à part ça, je n’ai toujours pas pu me lancer dans l’anime iyashikei car malheureusement, j’ai un peu abusé de mon argent, et il n’en reste quasiment plus.

Alors je vais devoir attendre longtemps avant de pouvoir acheter le coffret intégral de Windy Tales.

Ah… je pourrais parler de Read or Die, OAV que j’ai regardé il y a quelques semaines et que j’ai apprécié.

Helia avait fait un article dessus et c’est d’ailleurs celui-ci qui m’a poussé à acheter le DVD et regarder cette jolie adaptation d’une série de romans de Hideyuki Kurata.

Et je vous la recommande d’ailleurs.

Attention, le texte qui va suivre peut heurter votre sensiblité ! Ames sensibles s’abstenir, ce texte étant hautement WTF.

Maintenant, je vais vous raconter la fabuleuse histoire d’un lapin.

Mais pas n’importe quel lapin ! Celui que j’ai eu pour Pâques : un lapin… en chocolat !

Il était beau le lapin, beau comme peut l’être un grand lapin en chocolat !

Je pensais qu’il tiendrais longtemps, robuste comme il était ! En plus, je ne mange pas beaucoup de chocolat en règle générale.

Je me suis trompé, mais ma balance, elle, ne se trompe pas !

Le pauvre lapin n’aura tenu qu’un peu plus d’une semaine, à moins qu’il ait tenu moins de temps que ça, je ne m’en souviens déjà plus.

Quel cruel destin que celui de ce lapin !

Je suis vraiment un prédateur pour le chocolat, surtout le chocolat au lait, dont la lapin était en grande partie constitué !

Enfin, le lapin s’est déjà réincarné ! Après tout, nous sommes ce que nous mangeons, ainsi, la lapin n’a pas disparu.

JE SUIS LE LAPIN ! ET JE SUIS DE RETOUR !

Je vous avais prévenu.

J’adore les lapins. Non, pas pour les manger bien sûr !

Je trouve ces petis animaux adorables, tout simplement.

J’aime aussi les chats, nya !

Et comme les chat j’aime le poisson.

Il y a un met que j’apprécie particulièrement, ce sont les sushis.

Mais je n’en mange pas souvent, comme il s’agit d’un plat de fête, nya.

Le temps passe et la nuit impose son règne.

J’aime parler de tout et de rien. Et partager ces choses là avec vous me fait plaisir.

Aussi, je suis très content d’avoir des lecteurs.

Saviez-vous que j’aimais les fleurs de cerisier ?

Il y en a partout sur ce blog, dans la décoration de base, sur l’estampe représentant un temple, et puis sur ma petite image aussi.

C’est tout un symbole, cher à mes yeux.

J’en croise toujours un peu partout, dans les jeux vidéo (Okami), les manga, les films d’animations, etc…

Ces arbres sont très communs au Japon, et suffisent à le symboliser : le Japon c’est le Pays des Cerisiers.

J’aimerais y aller en tant que touriste, pour voir tout ces cerisiers, et puis tous les côtés de la culture traditionnelle japonaise, qui est présente, discrète, mais toujours présente malgré l’évolution constante, en bien ou en mal, de la société japonaise.

Alors, moi, j’aimerais en savoir plus. Bien sûr, je ne suis pas japonais évidemment.

Je serais toujours étranger à ce pays qui habite mes rèves.

Et puis, c’est toujours mieux dans les histoires. Alors je préfère rester dedans.

La tête dans les nuages, et l’esprit virevoltant à travers les lettres, les images, et les émotions qu’elles véhiculent, je me sens bien.

Peut-être parce que je ne me sens plus.

Et au final, ça me plait d’être humain, parce que l’être humain sait créer des émotions, il sait créer des mondes… où il se réfugie lui-même.

En fait, ça ne caractérise pas toute l’espèce humaine, mais juste les humains rêveurs.

Et je suis fier d’en faire partie, de ces rêveurs. Je ne crée pas encore, mais en tout cas, je passe ma vie à lire et à prendre part à de nombreuses histoires.

J’aimerais y passer encore plus de temps d’ailleurs, mais les obligations externes sont toujours là pour faire sortir les gens comme moi de leurs songes.

C’est comme ça, à nous de nous adapter.

Yume

C’est mon état d’esprit actuel. J’ai choisi ma voie, celle du rève.

Quand je joue aux shoot’em up, aux jeux de combats, à un jeu d’aventure comme Okami; quand je lis un livre, un roman, un manga; quand je regarde un film d’animation de Miyazaki par exemple, ou que je regarde une série hiyashikei ou autres : je me plonge dans d’autres monde, je rève.

Et c’est comme ça que je suis heureux. Et c’est l’essenciel !

Alors franchement, quoi de mieux qu’une bonne tasse de thé bien chaude, un lit douillet et un truc qui fait rêver ?

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s